Jocelyn Vincent massothérapeute

 

 

Accueil 

LES BIENFAITS DE LA MASSOTHÉRAPIE CHEZ LES GENS QUI ONT VÉCU DES ABUS SEXUELS
Par: Jocelyn Vincent massothérapeute/praticien en hypnose et
président fondateur de l'ACTMD / ACDM

Nombreuses sont les femmes qui ont été victimes d'abus sexuels de toute sorte.   Selon statistique Canada, une femme sur quatre aura subi ce genre d'abus dans sa vie.

Il est donc normal de retrouver en clinique un ratio similaire chez nos clientes.   Bien que certains hommes sont également victimes de ce genre de bouleversement, j'ai décidé de me concentrer sur la situation des femmes, puisque mon expertise se porte davantage sur cette clientèle.

C'est à travers ma pratique que j'ai pu observer et développer une approche qui peut soulager certaines de mes clientes aux prises avec ce genre de traumatisme.

Comme dit le vieil adage: " Tu peux fuir aussi loin que tu voudras, tu seras toujours là pour te rattraper" .   En d'autres mots, on ne peut fuir nos problèmes.   La seule façon de s'en débarrasser c'est de les affronter.   Le corps est une éponge qui absorbe nos expériences, agréables et désagréables.   C'est pourquoi, un traumatisme, même lointain, peut se fixer dans le corps.

Comment savoir si votre agression vous a laissé des séquelles ?

Si vous avez un ou plusieurs de ses symptômes, vous avez probablement, encore en vous, des engrammes de votre agression.

  • Difficulté à apprécier les moments d'intimité et/ou les relations intimes
  • Sécheresse vaginale
  • Difficulté ou absence d'orgasme
  • Infection vaginale et/ou urinaire à répétition
  • Vous évitez de vous regarder dans un miroir
  • Sensation désagréable lorsque quelqu'un vous touche
  • Vous avez de la difficulté à toucher votre propre corps (ventre, sein...)

Avant de commencer toute démarche, il est essentiel de prendre la décision suivante:   Est-ce que je veux guérir ?   Même si le désir de guérir semble un désir légitime et évidant, vu de l'extérieur, il peut en être autrement pour la personne qui a subi les sévices.   En effet, il peut parfois être réconfortant d'éviter de ressasser ses vieux souvenirs afin de garder cet équilibre installé au fil des années.

Une fois la décision de guérir prise, un long processus de guérison sera enclenché.   Plus le traumatisme aura été grand, plus long sera le chemin.   Ce temps est très variable et peut varier de quelques mois à quelques années dépendant du chemin déjà parcouru par la cliente.

Il est important de se rappeler que la massothérapie n'est pas une psychothérapie.   La massothérapie est un complément qui permet de soulager le corps alors que la psychothérapie soulage l'esprit.   La complémentarité des deux approches peut offrir d'excellents résultats.

Le massothérapeute n'a donc pas à connaître votre histoire dans ses moindres détails.   Par contre, puisque le massothérapeute ne lit pas dans les boules de cristal, il est beaucoup plus facile pour lui et pour vous que vous l'informiez de votre problématique, de vos craintes, appréhensions et attentes.

Dans cette démarche vers la guérison, deux aspects sont essentiels et doivent être respectés scrupuleusement:

  1. Le respect de soi.
  2. Respecter son rythme.

Vouloir prendre les bouchés doubles ne veut pas dire un cheminement deux fois plus rapide.   Au contraire, parfois le corps a besoin de plus de temps que l'esprit pour se libérer de ses encrages.

La relation de confiance entre vous et le massothérapeute est essentielle et il est normal d'essayer plusieurs massothérapeutes avant de trouver le bon, le sien, celui qui écoute votre corps et vos besoins.

Vous reconnaîtrez le massothérapeute habitué de travailler les problématiques d'abus sexuelles par:

  • Son écoute.
  • Son respect de votre intimité (physique et psychologique).
  • Son respect de vos zones d'inconforts.
  • Le fait qu'il ne dépasse pas son champs d'expertise en ne jouant pas au psychothérapeute.

Qu'est-ce que la massothérapie pourra vous permettre:

  • De réapprendre le plaisir du toucher.
  • De vous réapproprier votre corps.
  • De développer une nouvelle image de votre corps.
  • D'accepter votre corps
  • D'être bien dans votre corps.
  • De savoir apprécier la vie en soi et autour de soi.
  • De goûter le plaisir de vivre dans votre corps sans culpabilité, sans honte, sans gêne.
  • De savourer le fait d'être vivant et d'exprimer la joie de vivre.

 

 

© Copyright Jocelyn Vincent

Membre de l'Association Canadienne des Thérapeutes en Médecines Douces
Reçu pour assurance en massothérapie ou en naturothérapie